Histoire de l’Alsace : ‘s Elsàss

L’Alsace, région frontalière, est aujourd’hui une région au cœur de l’Europe. Envahie à de nombreuses reprises elle a su garder une sorte de double culture, tant par son dialecte encore très parlé, que par son architecture, son goût de la gastronomie ou ses nombreuses coutumes encore très vivaces.

De la préhistoire au Saint Empire Romain Germanique : A la préhistoire la dépression allant des Vosges à la Foret Noire n’était qu’un immense marécage inhospitalier. Au Veme siècle avant J-C , les dernières vagues celtique venues du Danube commencèrent la civilisation de la plaine d’Alsace. Ils ont édifiés entre autre le « Mur Païen » du Mont Saint Odile. L’Alsace fait partie de l’Empire franc jusqu’au traité de Verdun (843), qui la sépare de l’Empire de Charlemagne et la donne à Lothaire 1er. Au décès de celui ci, le traité de Mersen en 870 cède l’Alsace à Louis le Germanique. Au XII eme siècle , sous la protection de l’empereur commence l’Age d’or des cités, dont certaines s’unissent dans la ligue de la Décapole. Cette prospérité protège l’Alsace des nombreuses calamités: guerre de 100 ans, guerres féodales et de Trente ans  etc.

Des Rois de France à la Révolution et l’Empire : en 1648 par le traité de Munster l’empereur germanique abandonne l’Alsace et les 10 villes impériales de la Décapole. Strasbourg est exclue du traité. L’Alsace devient française sous Louis XIV. Un siècle de prospérité s’ouvre à l’Alsace gouvernée par un intendant siégeant à Strasbourg et par le Conseil Souverain à Colmar. Ses privilèges sont largementconseil souverain préservés. La Révolution Française réunit l’Alsace et la France autour de valeurs démocratiques partagées. Mais l’image de la Révolution est ternie en Alsace à cause des nombreuses persécutions religieuses. Le Concordat de 1801 ramène la Paix Religieuse. Pendant l’époque Napoléonienne , L’Alsace à fournit 70 Généraux à l’Empire. Mais redevient Allemande en 1870.

De l’Empire Allemand à la libération de 1945 : Dès 1870 l’Alsace est soumise à une intense germanisation. Les maladresses des fonctionnaires allemands ainsi que le regret des gloires Napoléoniennes font rêver à une France embellie par le souvenir. L’industrie se développe considérablement. Les parlementaires Alsaciens au Reichstag commencent à obtenir l’égalité au même titre que leur homologues Allemands. Après la victoire de 1918 un commissaire général gouverne l’Alsace soumise à une intense francisation. l’arrivée de fonctionnaires français ne parlant pas l’allemand et ne connaissant pas les particularismes de l’Alsace poussent une partie de la population vers les partis autonomistes. Néanmoins, malgré ses problèmes politiques, l’Alsace connait une grande prospérité industrielle grâce à la potasse, au textile et à l’agriculture.

L‘Alsace Européenne :Le 9 Mai 1949 se tient à Strasbourg la première réunion du conseil de l’Europe. Strasbourg siège du parlement europeen devient Capitale de l’Europe.

Le territoire : Grande par sa renommée, l’Alsace est la plus petites des régions françaises composée de deux départements, mais l’une des plus densément peuplée de France. Elle compte trois zones urbaines : *Strasbourg : capitale Européenne, métropole régionale, siège de la préfecture du Bas Rhin. *Mulhouse : Capitale industrielle du Haut Rhin. *Colmar : Capitale Administrative et Préfecture du Haut Rhin.

Une identité forte :la pratique du dialecte est sans doute l’un des témoins les plus visibles de ce sentiment d’appartenance ressenti par bon nombre d’Alsaciens, dont 40 le pratique couramment. L’Alsace est donc incontestablement une des langues régionales de France les plus vivaces. Par ailleurs l’Alsacien est renforcé par un droit local , hérité pour la plupart des périodes d’annexions allemandes s’appliquant dans de nombreux domaines.(assurances sociales, régime de retraite, concordat…)www.legitecolmar.fr

Publié le dans Archives.

Recherches populaires : Location vacances Alsace, Location vacances Colmar, Location vacances Haut Rhin